Tout est parfait tel qu’il est, au moment où il est.

Quand je t’ai rencontré pour la première fois, tu n’étais pas du tout mon genre.

Mais ta vivacité m’a attirée. Tu avais une façon bien à toi de prendre ta place et cela me fascinait. Je n’ avais pas l’habitude de ce genre de comportement, c’était très loin de ma façon à moi, ça m’intriguait.

J’ai donc été interpellée par ta personnalité.

Puis, tu m’as invitée. Nous avons fait plus ample connaissance et je me suis laissée emporter par ta grande vision des choses. Tu rêvais grand et tout semblait possible, ça m’a charmée.

Et puis les jours ont passé et nous avons continué d’échanger, de partager et nous nous sommes rapprochés. Nous nous sommes confiés l’un à l’autre. Je t’ai partagé ma vie et toi la tienne, nos bons et moins bons coups.

Au fil du temps et plus nous passions de temps ensemble, j’en étais venue à croire que c’était possible, même si tu étais si différent de moi. On entend souvent dire que les contraires s’attirent, ça doit être vrai que je me suis dit!! Alors, nous avons décidé de partager nos vies, nos expériences et de nous lancer dans une aventure incroyable.

Notre lune de miel aura duré le temps de mettre au monde un bébé.

Un bébé en qui j’avais plein d’espoir, pour ne pas dire tous mes espoirs.

Je me suis investie, les yeux fermés, par amour pour notre bébé.

Je n’ai pas compté les heures ni les efforts. Je n’ai pas compté les blessures, les fois où tu étais fatigué ou stressé et que tu m’accusais de tous les torts! Je n’ai pas compté les peines ou les mots qui m’ont déchiré le coeur.

Je n’ai pas compté, parce que j’y croyais les yeux fermés et le coeur plein d’espoir! Un jour, tu m’as dit que c’était fini, que tu ne voulais plus de moi. C’était la fin.

J’ai pris mon baluchon sans dire un mot, j’étais sans mots.

Je suis partie vivre ma peine sans t’en parler. Nous avions fini de partager.

J’ai ressassé le tout dans ma tête des milliers de fois, je ne comprenais pas et j’avais l’impression d’avoir manqué un épisode de notre histoire. J’avais l’impression que c’était ma faute, que je n’avais pas été à la hauteur.

Et puis je me suis ressaisie, j’ai relevé la tête et j’ai regardé en avant.

J’ai aussi regardé en arrière et puis c’est là que j’ai compris.

J’ai compris tout ce que j’avais fait, tout le chemin parcouru, tout l’espoir qui me transportait. J’ai compris que je n’avais rien à me reprocher, que j’avais fait tout ce dont je croyais être bon pour nous.

Et la plus belle chose que j’ai comprise, c’est que parfois dans la vie nous rencontrons des gens qui nous enseignent à garder les yeux ouverts et à ne pas croire que les autres détiennent notre solution.

Que nous sommes notre propre solution, notre propre espoir, notre propre rêve, nos propres passions et que nous sommes tous notre prince charmant.

J’ai cru avoir perdu mon bébé. En fait, je ne perdais que l’illusion. L’illusion dissipée, il ne restait que ma vérité, mon authenticité et mon unicité.

Finalement, tu m’auras offert un beau cadeau. Sans toi, je suis toute moi!

Maintenant que tout ça est derrière moi, je retiens une chose en particulier:! l’importance de rêver les yeux ouverts affine de me voir et de croire en moi.

La vie m’avait envoyé plein de signes avant-coureurs et je n’avais pas voulu les voir de peur que mon rêve ne s’écroule.

Aujourd’hui, je sais que si je tiens à mon rêve et si je veux le concrétiser, le simple fait de garder les yeux ouverts me permet de voir que je suis mon prince charmant. Ainsi, mon rêve peut devenir réalité, plutôt qu’être une simple illusion.

Quand je suis dans l’illusion, je ne vois plus clair et tout risque de devenir obsession.

Je le dis souvent, la vie est belle et bien faite! Être pleinement soi rend tout possible.

« Le plus grand obstacle à la vie est l’attente qui espère demain et néglige aujourd’hui. » – Sénèque

Je rêve d’inspirer des milliers de gens à vivre leur bonheur, à oser se choisir et se permettre ainsi de prendre leur envol et de vivre pleinement leur vie.

« Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous »
Concept fondamental de la philosophie Ubuntu.

Sincèrement,

Ariane-laberge_signature-150